Votre mot de passe vous sera envoyé.

Manon Hemroulle veut faire les choses correctement.  Adepte du karaté depuis qu’elle a 9 ans, c’est l’année suivante qu’elle participe à sa première compétition. Huit ans plus tard, les choses ont bien changé: championne d’Europe WUKF en 2012, vice-championne du monde par équipe en 2013,  Manon est performante et ne se prend pas la tête.  Epaulée depuis ses débuts par Noël Lemaire, elle décide de le suivre lorsque celui-ci crée sa propre structure: le Bushido Karaté Team Herve.

Etudiante au CRMT de Herve, la jeune fille sait où elle va:

J’ai une vie bien remplie entre les mouvements de jeunesse, le comité des jeunes de mon village, les amis et le karaté. Je dois bien m’organiser et mes parents sont souvent là pour m’aider à garder le cap. Le karaté est une priorité mais je retrouve un équilibre qui me convient avec toutes ces activités annexes.  Certains jours, je suis overbookée, je dois donc mettre des priorités. Au niveau sportif, je m’entraîne deux ou trois fois par semaine en fonction du planning de compétition. Il faut avoir un minimum de caractère si l’on veut réussir ce que l’on entreprend.

Avec son coach: Noel Lemaire

Avec son coach, Noël Lemaire, Manon trouve l’équilibre qui lui permettra sans doute de progresser encore.

Du caractère, Manon ne semble pas en manquer comme nous en parle son amie et partenaire de club, Fanny Lemaire, avec qui elle a été vice-championne du monde par équipe il y a un an :

On se connaît depuis qu’on a 8 ans (elle a 9 ans). On a commencé le karaté en même temps et depuis, on a tout fait ensemble au niveau sportif. On est partie ensemble au Championnat d’Europe et du Monde WUKF, on a participé à d’autres compétitions, on a passé des examens de grades… Je pense que grâce à tout cela, on a pu construire une amitié très forte! Nous ne sommes pas qu’amie en sport mais aussi dans la vie.
Manon a un très fort caractère, parfois difficile à vivre mais je pense que sans ce fort caractère elle n’aurait peut-être pas été aussi loin dans son sport. Ce qui ne l’empêche pas d’être toujours souriante, marrante aussi.

Sur le plan sportif, Manon doit tout reconstruire. En changeant de Fédération, elle se retrouve dans une structure plus professionnelle. En effet, la FFKAMA (Aile Francophone de la Fédération Belge de Karaté) fait partie de la WKF, seule Fédération mondiale reconnue par toutes les instances. C’est un peu comme de monter de division 2 en division 1.  En effet son changement de catégorie d’âge et de catégorie de poids divise son capital de points par 2 en 2015.  Une manoeuvre qui ne semble pas décourager la jeune Mélinoise:

 En 2014, j’ai atteint 180 points sur la saison. Il ne m’en manquait pas beaucoup pour accéder aux places qualificatives pour les Championnats d’Europe et du Monde. En 2015, le challenge semble presque impossible. Mon total de points sera donc divisé. Mon objectif sera de donner le meilleur et de préparer 2016.

Une route qui sera longue pour Manon et ses parents qui l’encouragent et permettent à leur fille de pratiquer le sport qu’elle a choisi dans les meilleures conditions. Rendez-vous donc ces deux prochaines années pour le verdict.